Background
Reproduction 15 mai 2018

Les pommes de terre hybrides issues de semences botaniques : opportunité ou menace?

Ces pommes de terre font couler beaucoup d’encre et les développements s’articulant autour de ces cultures font appel à l’imagination. Nous faisons ici référence aux pommes de terre hybrides, qui sont tout simplement semées, et HZPC est au premier plan de ces recherches novatrices.

On peut parler de sélection végétale lorsque la pomme de terre a atteint des hauteurs importantes sous forme de culture et qu’il existe un grand nombre de variétés produites à des niveaux de production élevés. Le développement de nouvelles variétés à l’aide de techniques classiques prend, néanmoins, beaucoup de temps.

Les recherches axées sur une nouvelle méthode de production semblent offrir des opportunités pour le futur. Cela concerne ce que l’on appelle l’hybridation des pommes de terre, associée à une production directement réalisée à partir d’une semence, ce qui était considéré comme impossible il y a encore peu de temps.

“Des tests montrent que cette méthode de sélection végétale crée des opportunités.”


« En ce qui concerne les pommes de terre, il s’agit d'une approche de la sélection végétale totalement nouvelle. Nous sommes très enthousiastes face à cette méthode et aux nouvelles opportunités qu’elle offre pour accélérer le progrès génétique et garantir le contrôle, notamment grâce à de meilleures propriétés », affirme Robert Gravelend, directeur R&D.

En 2011, HZPC a lancé des recherches approfondies à propos de cette nouvelle méthode. L’année dernière, les premiers hybrides tests sont arrivés dans des champs. « C’était passionnant de recueillir les résultats », a déclaré Ad Vrolijk, chef de projet. « [Et] nous sommes ravis de ces derniers. Certaines combinaisons ont démontré, entre autres, l’hétérosis souhaitée. Cela signifie que les performances et les rendements sont meilleurs que ceux des plantes-mères. »

Cela signifie également que cette technologie a fait ses preuves en ce qui concerne les principes de base. HZPC a donc décidé d’intensifier les recherches concernant cette forme de sélection végétale novatrice.

“La route jusqu’à
la commercialisation
est encore longue.”

Les spécialistes préviennent toutefois qu’il reste un long chemin à parcourir. Comme l’explique Ad Vrolijk, « Le processus présente encore beaucoup de questionnements auxquels nous devons apporter une réponse. Il faudra des années avant que les premières pommes de terre hybrides ne soient mises sur le marché. »

Le plus gros obstacle est le rendement des hybrides, qui accuse un retard significatif par rapport aux variétés actuelles. HZPC espère trouver, d’ici 2021 au plus tôt, un prototype éprouvé, qui pourra alors être mis en vente après quelques années. Il commencera dans des pays en développement d’Afrique centrale et d’Asie, où les rendements sont inférieurs à 40 tonnes par hectare : « Vous pouvez également rapidement améliorer la production grâce aux hybrides. »

L’hybride est très désavantagé par rapport à nos principales variétés.

Quand la pomme de terre hybride arrivera-t-elle aux Pays-Bas ? D’après Graveland, ce n’est qu’une question de temps. « Qui sait ? Aux alentours de 2035. Bien sûr, on ne peut pas exclure que, dans le futur, ce développement se produise plus rapidement que nous le pensons aujourd'hui, mais nous disposons déjà d'un segment supérieur de grandes variétés, avec des rendements élevés. En outre, la sélection végétale classique est en constant changement lorsqu’il s’agit de développement. L’hybride a encore un large fossé à combler. »

HZPC estime que les semences botaniques peuvent également jouer un rôle dans un avenir lointain. Ces semences se propagent plus rapidement que les plants de pommes de terre et se transportent et se stockent facilement. Cependant, la vente d’un prototype de semences véritables n’est pas prévue avant 2025.

“Il sera toujours nécessaire de
disposer de plants de pommes
de terre de qualité supérieure.”

La question se pose également de savoir si les semences botaniques rempliront complètement un jour le rôle des plants de pommes de terre. Graveland estime que cela n’arrivera pas avant longtemps, et « certainement pas dans des zones agricoles modernes, telles l’Europe du Nord et l’Amérique du Nord. »

Avec un système de semences botaniques équilibré, vous pourriez, en gros, sauter l’étape de la culture des plants de pommes de terre. Toutefois, dans de nombreux pays, la période de croissance est trop courte pour faire pousser des cultures adultes à partir de semences véritables. Comme l’explique Ad Vrolijk, « Vous pouvez uniquement utiliser des semences botaniques si la température est suffisamment élevée, alors que vous pouvez planter des tubercules bien plus tôt. Cependant, les plants de pommes de terre présentent une force de croissance plus élevée que les semences véritables, et le temps, c’est de l’argent. »

Selon le chef de projet, le programme de recherche est prometteur. « Il s’agit d’une innovation importante qui permet à HZPC de se développer stratégiquement sur de nouveaux marchés. Nous espérons qu’en utilisant cette méthode, nous pourrons améliorer et remplacer nos variétés plus rapidement à long terme. »

Néanmoins, d’après lui, il n’est pas nécessaire de bousculer le marché. Les marchands et les producteurs de plants de pommes de terre ne vont pas faire grand cas de ces développements pour le moment. « Nous ne prévoyons pas de changements soudains dans ce secteur. Et même si, dans le futur, nous travaillerons avec des hybrides et des semences botaniques dans certaines zones, nous aurons toujours besoin de plants de pommes de terre de qualité supérieure. »

Qu’est-ce que la sélection végétale hybride?
+

Une pomme de terre hybride est un croisement réalisé à partir de lignées consanguines. Des croisements sont réalisés entre les plantes-pères et les plantes-mères, et les semences qui en résultent donnent la nouvelle variété.

En nature, chaque plant de pommes de terre est une autre plante unique, un autre tubercule. L’objectif de l’hybridation est de produire des semences qui donnent des plantes ayant la même apparence et les mêmes caractéristiques.

Cette technique est déjà utilisée avec beaucoup de succès dans la culture de nombreux légumes et plantes de grande culture, comme la betterave à sucre et le maïs. Mais avec les pommes de terre, ceci est très difficile, car le « génome » des pommes de terre est riche en propriétés qui ont un effet négatif sur la production. Le grand avantage de cette méthode de sélection végétale est le contrôle accru exercé sur l’héritage des propriétés.

Cela permet donc d’améliorer la gestion et la sélection. Avec les hybrides, par exemple, il est plus facile d’anticiper l’intégration d'une résistance aux maladies et de niveaux de vitamines. En outre, la vitesse de production et de mise en circulation augmente énormément : vous pouvez très rapidement lancer une nouvelle variété sur le marché.

Read more on Reproduction

Une variété résistante au phytophtora Dans le cadre de son projet de recherche DuRPh, l’Université de Wageningen (Pays-Bas) travaille sur un prototype de variété de pomme de terre qui offre une très bonne résistance au phytophtora pendant de nombreuses années. Lire cet article Sélection de la prochaine génération de pommes de terre Les technologies novatrices nous procurent de nouvelles possibilités pour répondre aux demandes des consommateurs et des clients. Lire cet article Les droits des obtenteurs: comment ça marche et ce que cela vous apporte Dans les pays sans législation sur la protection des obtentions végétales, une variété est en quelque sorte une variété gratuite : tout le monde peut multiplier et vendre cette variété. Lire cet article

back to homepage