Background
Tendances 25 octobre 2014

Confidences d’un
businessman passionné

Une entreprise récente qui compte déjà 39 établissements a reçu 15 000 demandes de franchise depuis son lancement. Pour déguster ses produits, ses clients fidèles acceptent de faire la file pendant une heure et demie. Quel est le secret du succès de ChipStar en Italie ?

La formule gagnante de ChipStar

Explications de Filippo Di Lorenzo, fondateur de ChipStar : « Pour des raisons de qualité, nous vendons exclusivement en direct. Nous accordons une grande importance à nos produits. Nous voulons offrir ce qu’il y a de mieux. Nous nous concentrons sur un seul produit. Si les sauces permettent d’apporter une variété au niveau du goût, c’est avant tout la pomme de terre qui est mise à l’honneur. Nous étudions aujourd’hui la possibilité d’ajouter de nouveaux produits et sauces à notre carte.

Les frites sont cuites à la demande. Nous proposons uniquement des produits frais. Nous coupons les pommes de terre devant le client qui peut ainsi s’assurer de la fraîcheur du produit. Le mode de préparation fait que les frites ne sont peut-être pas le plat le plus équilibré pour la santé, mais c’est aussi le cas pour de nombreux plats italiens. La pomme de terre est un ingrédient fabuleux : elle est à la fois particulièrement savoureuse et économique ». 

Monter une entreprise, c’est prendre des risques

« Nous avons réfléchi longtemps avant de nous lancer », confie Filippo Di Lorenzo. « D’après nos études de marché, il était peu probable que le succès soit au rendez-vous. Comment pouvions-nous être certains de récupérer notre mise de départ ? L’entreprise serait-elle rentable ? A aucun instant, nous avons pensé connaître un tel succès, même si nous étions convaincus que notre concept tenait la route. Avec le recul, je pense que nous avons réussi à créer quelque chose de vraiment novateur et c’est ce qui explique que nous ayons reçu 15 000 demandes de franchise à ce jour ! 

“« Pour déguster nos produits, nos clients fidèles acceptent de faire la file pendant une heure et demie »”

L’entreprise se développe plutôt rapidement. En Italie, nous comptons 39 établissements dans 10 villes. L’entreprise a été rentable dès le premier jour. Bien entendu, pour réaliser un chiffre d’affaires important, il est impératif que l’établissement soit bien situé. Ce sont les passants qui font notre chiffre d’affaires. Toutefois, il ne faut pas sous-estimer nos fidèles clients qui acceptent de faire la file pendant une heure et demie pour déguster nos produits. Le succès de ChipStar est vraiment extraordinaire ». 

« Nous croyons en nos idées. Qui ne risque rien n’a rien »

Le secret du succès

« En résumé, nous essayons de tirer le maximum d’un produit simple et de proposer à nos clients un produit à la fois savoureux et unique », explique Filippo Di Lorenzo. Le succès de ChipStar repose sur la qualité du produit et sur une stratégie marketing efficace. Il ajoute : « Je pense que le succès dépend avant tout de la manière dont vous travaillez, plutôt que du produit. Nous ne sommes pas les seuls à faire des frites. Simplement, nous essayons de proposer à nos clients les meilleures frites en utilisant pour cela les meilleurs friteuses et des pommes de terre sélectionnées pour leur saveur, même si ce n’est pas la variété la plus facile à travailler ». 

Les débuts de ChipStar

Filippo Di Lorenzo est architecte de formation, mais il est également fan de frites. C’est à Amsterdam en 2004, devant une friterie célèbre, qu’il a eu l’idée d’ouvrir une friterie en Italie. Filippo Di Lorenzo : « J’ai immédiatement pensé que la frite était un produit fantastique ! C’est un produit compatible avec la gastronomie italienne traditionnelle. La cuisine italienne est certes très raffinée et variée, mais tous les petits Italiens mangent des frites ». De retour en Italie, notre Filippo ressent le besoin d’apporter un peu de nouveauté sur la scène gastronomique napolitaine. Il a envie de proposer une spécialité plus internationale. C’est ainsi que l’aventure ChipStar a commencé.

« Notre ciblons en priorité les jeunes, même si nous avons des clients de tous âges. Pour les plus anciens, manger des frites, c’est redécouvrir les plaisirs de l’enfance. Toutefois, je dois avouer que je m’attendais pas à rencontrer un tel succès en Italie », conclut Filippo Di Lorenzo.