Background
Technologies 2 septembre 2015

Le défi des nouvelles
technologies dans l’industrie
agro-alimentaire

Les nouvelles technologies, notamment le sensoring et les drones, font leur entrée dans le secteur de l’agriculture. De nombreux agriculteurs ont compris les avantages liés à l’utilisation de ces nouvelles technologies et commencent à les expérimenter. Si la récolte de diverses informations est devenue une pratique courante, de nombreux progrès sont encore à prévoir dans le domaine de l’analyse et l’exploitation des données. L’entreprise Solentum B.V. propose une nouvelle solution à HZPC.

Solentum : agro insight

Nous avons donné la parole à Lilian Escalon, manager chez Solentum : « Il y a 4 ans, nous avons mis en place un projet innovant qui nous a permis de lancer récemment Solentum. Les visiteurs de notre centre de recherches de Metslawier (Pays-Bas) sont souvent impressionnés par les technologies mises en œuvre et nous font part de leur souhait de pouvoir en disposer. Toutefois, ces technologies sont généralement complexes et nécessitent des connaissances spécifiques. Face à la demande, nous avons commencé à étudier la possibilité de rendre nos technologies accessibles à d’autres partenaires.

Lilian Escalon, manager Solentum

La phase de développement, la collecte des informations et la fabrication du produit ont duré 4 ans. Aujourd’hui, nous avons développé deux produits : une application destinée aux producteurs et une machine qui trie les frites par couleur. Nous les proposons à tous ceux qui en expriment le souhait. Afin d’optimiser la commercialisation de nos produits, nous avons créé l’entreprise Solentum ».

Il suffit de prendre une photo de la plante

Solgrader, une application pour les producteurs

Les producteurs utilisent de nombreux modèles de croissance qui reposent souvent sur des calculs complexes. Réaliser les calculs et introduire les données prend normalement plusieurs jours. L’application Solgrader de Solentum est beaucoup plus simple à utiliser : il suffit de prendre une photo de la plante. L’application prend automatiquement en compte les éléments importants et les garde en mémoire. Elle propose des conseils pour optimiser les rendements et peut notamment calculer le volume de production d’un champ. Cette application est également très pratique pour les entreprises qui souhaitent acheter des pommes de terre. En effet, grâce à cette application, elles peuvent déterminer plus rapidement si la récolte sera ou non suffisante pour répondre à leurs besoins.

Trier en fonction des couleurs avec Soleye

Solentum propose également une machine qui trie automatiquement les frites par couleur. C’est un point important, car c’est la couleur qui déterminera la transformation de la pomme de terre. Etant donné que la perception des couleurs varie d’une personne à l’autre, il n’est pas facile de récolter des informations objectives. Grâce à cette machine, il suffit d’appuyer sur un bouton pour connaître le résultat. Soleye peut déterminer le nombre exact de pixels et leur répartition. « Cela peut paraître simple de réaliser un appareil de ce type, mais étant donné que la pomme de terre n’est pas un produit uniformisé, il nous a fallu des années pour récolter suffisamment de données afin de pouvoir réaliser des calculs représentatifs », explique Lilian Escalon. Pour les transformateurs spécialisés dans la production de frites, Soleye peut par exemple effectuer le travail qui était accompli jusqu’ici par plusieurs personnes, ce qui permet également d’optimiser l’uniformisation du produit. La technique peut également être mise en œuvre par l’industrie et les emballeurs pour homogénéiser les types de cuisson !

N’hésitez pas à nous poser des questions sur ces nouvelles technologies et à nous lancer des défis !

Perspectives d’avenir

« Avec Solentum, nous nous efforcer de créer des produits concrets, simples à utiliser, même s’ils font appel à des technologies et solutions complexes, et qui apportent une réelle plus-value à nos partenaires », souligne Lilian Escalon. « Nous n’allons pas nous limiter à ces deux produits ! Ces technologies sont très prometteuses : elles permettent d’optimiser les rendements, mais aussi d’économiser l’eau et de réduire l’utilisation de pesticides. Nous disposons aujourd’hui d’une quantité importante d’informations, ce qui nous permet d’envisager le développement d’autres produits similaires. Le défi consiste à mettre des technologies complexes à la portée du plus grand nombre. J’en profite pour lancer un appel aux lecteurs d’InZpire : N’hésitez pas à nous poser des questions sur ces nouvelles technologies et à nous lancer des défis ! Nous avons peut-être la solution qu’il vous faut ».