Background
15 avril 2015 Marketing

Consommateurs :
trois nouveaux
concepts food

Cet article est consacré à trois concepts nouveaux dans le monde de l’alimentation : le marché couvert d’Amsterdam (Amsterdam Food Halls), le marché couvert de Rotterdam (Rotterdam Market Hall) et la chaîne de supermarchés Marqt. Quels sont les concepts mis en œuvre ? Et plus important encore : qu’en pensent les clients et les commerçants ?

Envie de vous faire une idée de l’ambiance?
Regardez cette vidéo

Le marché couvert d’Amsterdam

Depuis octobre 2014, Amsterdam possède un marché couvert inspiré par d’autres célèbres marchés couverts à l’étranger, notamment le Borough Market de Londres et le Mercado de San Miguel de Madrid qui attirent à eux deux près de 4 millions de visiteurs chaque année. L’ancien dépôt de tram superbement rénové d’Amsterdam Oud-West est l’endroit rêvé pour les habitants et les touristes qui souhaitent découvrir l’offre gastronomique de cette métropole multiculturelle.

Le marché couvert d’Amsterdam, c’est un espace de 16 000 m2 abritant une variété d’activités. La partie alimentation compte de 20 à 25 restaurants et traiteurs. On y retrouve des commerçants indépendants et des enseignes de restauration connues. Le marché couvert, c’est aussi un cinéma, un hôtel avec deux restaurant, une bibliothèque et de nombreux magasins.

Les commerçants du marché couvert d’Amsterdam

Michiel Maessen qui tient le stand de fromages Caulils cheese raconte avec enthousiasme : « Nous avons des épiceries fines dans toute la ville d’Amsterdam, c’est pourquoi nous avons souhaité être présents avec une fromagerie sur le marché couvert. A l’occasion de notre implantation, nous avons développé un sandwich chaud spécial : le Caulils toasted sandwich. C’est un véritable succès ! Cette création a été élue « Sandwich de la semaine » dans le quotidien néerlandais à fort tirage Parool et nous avons eu droit à plusieurs articles dans différents médias.

Les mois qui ont suivi son ouverture, le marché couvert était le lieu à la mode. Il était presque trop bondé. Aujourd’hui, il a pris son rythme de croisière. Pendant la journée, on peut y croiser de familles avec des enfants, mais également des personnes plus âgées qui viennent passer un moment agréable. En soirée, un public plus jeune vient prendre un verre et manger un morceau. Les habitants du quartier s’y rendent également régulièrement. Pour nous, le stand c’est aussi une manière de faire connaître nos boutiques. Dans cet environnement, on découvre de nouvelles possibilités pour ses produits. Par exemple, on est en train de cogiter sur l’opportunité de lancer une chaîne à petite échelle et de voir comment développer davantage de concepts mobiles ». 

“Je suis uniquement responsable de mon stand de 15 m2 et je peux ainsi me consacrer entièrement à mon produit”

Un peu plus loin, Dominique Spijker, du stand Jabugo, le spécialiste du jambon cru espagnol, n’a pas une minute à lui. Il nous raconte : « J’avais très envie de lancer mon affaire. Lorsque j’ai entendu parler de ce concept, j’y ai aussitôt adhéré. Le concept était déjà là, le marketing est pris en charge par des professionnels compétents et je ne dois pas investir dans un magasin ou recruter du personnel. Je suis uniquement responsable de mon stand de 15 m2. Je peux ainsi me consacrer entièrement à mon produit. Je suis prêt à ouvrir d’autres magasins, mais uniquement dans le cadre de ce type de concept ». 

L’un des initiateurs de ce projet nous parle de ses sources d’inspiration
+

Les quatre initiateurs du projet Food Halls viennent tous du secteur de la restauration et/ou du catering. L’un d’entre eux, Chong Chu, raconte : « Nous avons puisé notre inspiration dans les marchés couverts du sud de l’Europe. Nous pensions que ce concept pourrait également fonctionner ici, mais nous n’en étions pas certains à 100%. La culture gastronomique des Européens du nord est très différente. Après avoir réalisé une étude de marché, nous nous sommes aperçus que des concepts similaires avaient été lancés avec succès à Stockholm et à Copenhague. Alors nous nous sommes dit : pourquoi pas à Amsterdam ? ».

Envie de vous faire une idée de l’ambiance?
Regardez cette vidéo

Rotterdam Market Hall

Avec 176 nationalités et autant de cuisines, Rotterdam possède probablement la culture gastronomique la plus variée des Pays-Bas. Le Market Hall a ouvert ses portes en octobre 2014, après 5 années de travaux. Le marché couvert compte 96 stands, ainsi que 20 magasins et restaurants. C’est sous cette arche spectaculaire et dans un cadre superbe que se rencontrent gastronomie et habitat. Le bâtiment a d’ailleurs été baptisé La Chapelle Sixtine de Rotterdam.

Le marché couvert de Rotterdam Market Hall porte bien son nom. On y trouve une boucherie, une boulangerie, un épicier, une fromagerie, un magasin spécialisé dans les fruits secs, un glacier et bien d’autres commerces. Le bâtiment abrite à la fois des magasins spécialisés, des restaurants et des magasins de grandes chaînes connues. Vous y trouvez tous les ingrédients inimaginables. Alors que le marché couvert d’Amsterdam est davantage axé sur les restaurants, celui de Rotterdam met davantage l’accent sur le commerce et les produits.

“« C’est vraiment un lieu à part. J’ai beaucoup de plaisir à y faire mes courses »”

Le Rotterdam Market Hall vu par ses clients

« En ce qui me concerne, le Market Hall est vraiment un lieu à part. J’ai beaucoup de plaisir à y faire mes courses. L’ambiance est agréable et le bâtiment est tout simplement superbe ! C’est assez loin de chez moi, ce qui explique pourquoi je n’y fais pas régulièrement mes achats, mais j’aime la variété des produits et l’atmosphère unique »

« Je travaille à Rotterdam et je déjeune souvent au Market Hall. Il est également possible de faire du flexiwork à l’étage, c’est pourquoi j’y donne souvent rendez-vous à mes collègues. Cependant, je ne fais pas mes achats ici. En effet, je n’habite pas dans le quartier, ce qui fait que ce n’est pas très pratique pour les courses »

« Je viens ici parce que j’y trouve tout ce que je ne trouve pas en grande surface. L’offre est vraiment unique, même si c’est un peu cher. Bon après, chacun est libre d’acheter ou pas »

« Nous adorons cet endroit. On y trouve de tout. Les supermarchés n’offrent pas tant de choix. En plus, on peut déguster un verre de vin ou de délicieux petits plats. C’est vraiment le luxe »

Marqt Supermarket

Marqt Supermarket est une chaîne de supermarchés qui connaît déjà un grand succès, alors qu’elle vient à peine de voir le jour. L’enseigne se définit comme une chaîne de supermarchés écologique. Marqt propose des produits frais et de qualité respectueux de la nature, des animaux et des hommes. L’enseigne s’engage également à travailler de préférence avec des producteurs locaux. Le concept « Real Food » est bien développé et les principes de la marque se déclinent de manière holistique : magasin, présentation et étiquetage.

Marqt collabore avec un petit groupe de producteurs. La chaîne s’est orientée résolument vers les produits de terroir. Marqt qui possède actuellement 13 magasins, situés pour la plupart dans des grandes villes, souhaite à présent s’implanter également dans des villes de plus petite taille où, selon Marqt, les mentalités sont également en pleine évolution en ce qui concerne l’alimentation.

“Je fais très attention à ce que j’achète. Je privilégie les produits frais et j’évite tout ce qui est chimique. Je préfère les produits locaux et les produits issus de l’agriculture biologique.”

Marqt, vu par ses clients

« J’ai aussitôt adopté Marqt. Je suis une adepte du commerce équitable, car je pense que les producteurs doivent être correctement rémunérés. Par ailleurs, j’achète exclusivement des produits issus de l’agriculture biologique. C’est un choix ! ».

« Les grandes surfaces ne proposent qu’une gamme limitée de produits issus de l’agriculture biologique. Ici, on peut trouver de savoureux produits biologiques, même si c’est un peu plus cher. C’est toujours agréable de découvrir de nouvelles choses. En général, je me laisse tenter par des produits qui ne sont pas sur ma liste de courses ».

Johanna Dadaczynski fait régulièrement ses courses chez Marqt. Elle nous explique pourquoi : « Je fais la plupart de mes courses chez Marqt. J’achète aussi des produits frais au marché, mais je ne vais pas dans les autres supermarchés. Je fais très attention à ce que j’achète. Je privilégie les produits frais et j’évite tout ce qui est chimique. Je préfère les produits locaux et les produits issus de l’agriculture biologique. J’aime beaucoup cuisiner et je trouve ici des produits différents, notamment des limonades et des bières régionales ».