Background
Mondial 16 octobre 2014

Tous les Chinois mangent
des pommes de terre

Avec plus de 80 millions de tonnes par an, la Chine est le plus important producteur de pommes de terre au monde. Ceci est assez surprenant pour un pays renommé pour ses rizières. Le gouvernement chinois a mis en place une campagne de promotion de la pomme de terre et espère que la consommation de cet aliment de base doublera au cours des prochaines années. Pendant ce temps, les établissements de restauration rapide se développent à toute allure, de même que l’industrie de la transformation de la pomme de terre (frites).

Chinese consumers regard potatoes as a vegetable, but the ambition is that tubers should replace part of the rice crop as a staple food in due course.

Pourquoi la pomme de terre est-elle si populaire en Chine ? Nous avons posé la question à Ton Frijters qui explore le marché chinois pour le cabinet néerlandais de consultance TMAT depuis 2001. « Les consommateurs chinois considèrent la pomme de terre comme un légume, mais leur ambition est de remplacer à terme le riz, la denrée alimentaire de base actuelle, par la pomme de terre qui a une meilleure valeur nutritionnelle et dont la culture nécessite moins d’eau. C’est pourquoi, il y a 5 ans, le gouvernement chinois a décidé de faire de la culture de la pomme de terre une culture stratégique. »

Un mode de consommation différent

Les mesures prises par le gouvernement chinois en vue d’encourager la culture de la pomme de terre ont produit leurs effets : les prix ont augmenté, ce qui incite les agriculteurs à se lancer dans la culture de la pomme de terre à plus grande échelle et de manière plus professionnelle. « L’urbanisation massive a également un impact sur les modes de consommation », ajoute Frijters. « Alors qu’il y a 10 ans, la Chine comptait 50 villes de plus d’un million d’habitants, le pays en compte aujourd’hui plus de 230. Les Chinois qui cultivaient leurs propres légumes lorsqu’ils vivaient encore à la campagne sont devenus des consommateurs urbains. »

Un potentiel formidable

Les Chinois qui vivent à présent en ville apprécient beaucoup la restauration rapide. Alors que le gouvernement chinois fait la promotion de la pomme de terre de table, on assiste en parallèle à un développement important de l'industrie de la transformation de la pomme de terre, en particulier des unités de production de frites, ce qui contribue au développement spectaculaire du secteur de la pomme de terre dans le pays. De nouvelles unités de production de frites ne cessent de voir le jour pour répondre à cette immense demande potentielle. Il faut savoir que seulement 1 % des pommes de terre récoltées en Chine est destiné à la fabrication de frites, étant donné que la moitié des frites surgelées consommées en Chine est directement importée d’Europe et d’Amérique du nord pour répondre à la demande des chaînes du secteur de la restauration rapide.

Qualité tout au long de la chaîne : L'industrie de la restauration rapide en Chine

Sécurité alimentaire

Cette importante croissance du marché chinois ouvre de nouvelles opportunités pour tous les acteurs de la chaîne de la pomme de terre, tant nationaux qu’internationaux. Cette croissance rapide va-t-elle continuer ? Frijters ne peut pas répondre à cette question. « La consommation de frites continuera peut-être à augmenter jusqu’à atteindre les niveaux que l’on connaît dans le monde occidental ou le développement de l’industrie de la restauration rapide en Chine n’atteindra peut-être jamais ce niveau. Seul le temps nous le dira. Les Chinois souhaitent produire toujours davantage de pommes de terre et ils réalisent des progrès rapides dans ce secteur, mais même en Chine, il existe des limites en matière des terres agricoles et d’irrigation. L’urbanisation qui s’est considérablement développée au cours de ces dix dernières années représente une menace pour les terres agricoles. D’ailleurs le gouvernement est de plus en plus conscient de l’importance des enjeux, tant en matière de sécurité alimentaire que de sécurité sanitaire des denrées alimentaires. »

“Alors qu’aujourd’hui, on récolte 15 tonnes de pommes de terre à l’hectare sur les petites parcelles, grâce à la culture à grande échelle, on peut envisager de faire passer ce rendement à 45-50 tonnes par hectare.”

Une dynamique qui offre des opportunités

La culture à large échelle de la pomme de terre en Chine est parfaitement envisageable. « La Mongolie intérieure est sans doute la région la plus adaptée », précise Frijters. « Dans cette région, grâce aux excellents systèmes d’irrigation, la production est déjà comparable à ce que l’on peut connaître en Amérique du Nord et en Australie. En outre, à cause de l’urbanisation, de plus en plus de terres agricoles appartenant des propriétaires privés sont aujourd’hui disponibles. À condition de faire preuve de suffisamment de professionnalisme, les rendements devraient d’améliorer à long terme. Alors qu’aujourd’hui, on récolte 15 tonnes de pommes de terre à l’hectare sur les petites parcelles, grâce à la culture à grande échelle, on peut envisager de faire passer ce rendement à 45-50 tonnes par hectare. Ainsi, le marché chinois de la pomme de terre pourrait continuer à offrir de nombreuses opportunités, en particulier pour des entreprises comme HZPC qui se sont spécialisées depuis des dizaines d’années dans la création de nouvelles variétés et la culture de la pomme de terre. »

HZPC

HZPC est présent sur le marché chinois depuis 2002. Une série de variétés HZPC fait actuellement l’objet d’un dépôt de brevet pour plusieurs secteurs. La variété Innovator, l’une des premières variétés disponibles sur le marché chinois, est déjà commercialisée par de nombreuses entreprises françaises spécialisées dans la production de frites. HZPC prévoit un renforcement de sa position sur le marché chinois de la semence de pomme de terre au cours des prochaines années.