Background
Nouvelles sur la patate 25 octobre 2014

La pomme de terre du futur
offrira une qualité constante

Les consommateurs sont très exigeants en matière de maintien de la qualité. Lorsqu’ils achètent leurs produits alimentaires préférés, ils exigent le même aspect, le même goût et la même texture. Cela vaut pour tous les aliments, des confiseries aux cartons de lait, en passant par le pain ou le sachet de chips. Le produit doit être parfait. C’est la raison pour laquelle les recherches sur la pomme de terre avancent à grands pas.

Bien entendu, les attentes des consommateurs ne sont pas nouvelles. La concurrence en matière de qualité a permis à la fois aux producteurs et au marché d’atteindre des standards de qualité encore plus élevés. Il en va de même pour les produits naturels. Chaque acteur de la chaîne de la pomme de terre souhaite offrir la meilleure qualité possible, ce qui a un impact sur la vitesse de développement des technologies et des méthodes de culture des nouvelles variétés. C’est la qualité des différents acteurs qui fait la force du secteur.

Davantage de contrôles

« En matière de sélection de nouvelles variétés, il s’agit plus que jamais de produire des variétés qui offrent une qualité constante », précise le biochimiste Hans van Doorn, qui travaille sur la qualité, la biométrique et la génétique qualitative chez HZPC. « Grâce aux technologies actuelles, nous sommes en mesure de mieux connaître les pommes de terre. La sélection et la culture de toutes ces variétés différentes dans diverses conditions représentent un processus complexe. Toutefois, étant donné que nous sommes capables de mesurer et d’influer sur un nombre croissant de facteurs de culture et de caractéristiques en termes de qualité, il est possible d’atteindre aujourd’hui un niveau de qualité constant. Étude, analyse et cohérence sont les mots clés de ce processus. Plus nous serons en mesure de contrôler les détails, plus nous serons à même de proposer à nos clients des pommes de terre qui répondent à leurs besoins, tout au long de l’année. »

Les nouvelles technologies nous permettent de déceler plus rapidement les caractéristiques importantes en matière de qualité et d’éliminer les défauts. Par exemple, la traditionnelle mesure du poids sous l’eau sera remplacée par la mesure de la matière sèche, tandis que les mesures univariétales (une seule caractéristique) sont progressivement remplacées par une approche multi-variétés dans laquelle on analyse le lien entre toutes les différentes caractéristiques.

Il n’est plus pensable de continuer à évaluer les pommes de terre de manière subjective en se basant uniquement sur leur aspect. Les instruments et les équipements sophistiqués dont nous disposons nous permettent, pour ainsi dire, de voir à travers la pomme de terre. On utilise aujourd’hui des listes de critères objectifs et de standards pour mesurer la qualité, notamment la mesure de la matière sèche, de la texture, de la couleur, des sucres et de l’acrylamide. Chaque produit à base de pommes de terre répond à un profil spécifique et le défi consiste à sélectionner les variétés de pommes de terre qui répondent à ce profil tout au long de la saison.

Gagner du temps grâce à la génétique

Grâce aux dernières technologies, HZPC peut sélectionner de nouvelles variétés de pommes de terre plus rapidement. Van Doorn se réjouit des avancées rapides de la technologique. « Auparavant, il fallait attendre 5 à 7 ans pour connaître les points forts et les points faibles des nouvelles variétés. Grâce aux nouvelles technologies, nous pouvons gagner toujours plus de temps dans ce domaine. À partir d’une analyse détaillée de l’ADN, nous sommes en mesure de savoir beaucoup plus rapidement si les variétés présentent ou non les caractéristiques souhaitées. Plus vite nous savons pourquoi une variété de pomme de terre donne de bons ou de mauvais résultats dans certaines conditions, plus vite nous pouvons apporter des corrections. »

Informer l’utilisateur

Van Doorn souligne l’importance d’impliquer les cultivateurs dans l’ensemble du processus de développement. « En effet, une excellente variété peut donner des résultats décevants sur le terrain. Une fois la variété créée, le succès de celle-ci dépend en grande partie des autres. Nous pouvons agir sur certains facteurs, notamment grâce à des conseils ou à travers une surveillance. Cela signifie que nous acceptons d’assumer nos responsabilités dans ce domaine. Plus nous serons en mesure de donner des informations complètes et compréhensibles, plus il y aura de chances que la récolte soit un succès. En effet, tout comme pour la sélection, il faut mettre en place une approche globale qui tient compte des différents facteurs, tant au niveau de la culture que du stockage. En résumé, il est essentiel d’informer correctement l’utilisateur pour optimiser la qualité du processus et obtenir de meilleurs résultats. »

La culture de précision est déjà pratiquée aux États-Unis. Dans ce pays, les pommes de terre sont cultivées à la demande sur base d’un cahier des charges précis, avant et pendant la culture. En outre, grâce à l’utilisation d’instruments de mesures très performants, il est possible d’obtenir un rendement maximum avec un minimum de produits chimiques. Par exemple, les tracteurs sont notamment équipés de capteurs intelligents qui indiquent s’il faut ajouter ou non de l’engrais dans certaines parties du champ. L’utilisation du GPS et de systèmes de guidage par satellite est monnaie courante aux États-Unis, où l’étendue des exploitations justifie pleinement le recours à ce type de technologies.

En Europe, les exploitations sont de taille plus modeste et les conditions varient fortement d’une exploitation à l’autre. Si la taille des exploitations rend l’utilisation des dernières technologies plus difficile, on constate néanmoins qu’elles sont de plus en plus souvent utilisées, ajoute Hans van Doorn. « Produire des récoltes de qualité homogène, c’est également important pour les agriculteurs. Ils veulent être certains de pouvoir produire un certain nombre de tonnes de pommes de terre à l’hectare, mais aussi de produire des pommes de terre de qualité qui répondent aux attentes de leurs acheteurs. C’est la raison pour laquelle nous devons absolument travailler tous ensemble pour produire de pommes de terre de meilleure qualité. »

 

C’est la raison pour laquelle nous devons absolument travailler tous ensemble pour produire de pommes de terre de meilleure qualité. »

HZPC Potato Days

La question de la « qualité » sera abordée lors des HZPC Potato Days, qui se dérouleront du 5 au 7 novembre 2014, dans nos locaux de Joure (Pays-Bas). Une salle au 3e étage sera consacrée à cette problématique : comment garantir une qualité constante à nos clients à travers l’ensemble de la chaîne de la pomme de terre ?

Notre objectif est de proposer à votre entreprise des solutions et des pistes que nous pourrons approfondir à l’issue des exposés ou ultérieurement. Nous serons très heureux de vous rencontrer à l’occasion de nos Journées de la Pomme de terre.